Couverture FB Oct 2017

Je peins des espaces imaginaires et abstraits, graphiques et picturaux.

Si l’on peut parler de « paysages », ceux-ci sont alors intérieurs et personnels. Métaphoriques, ils expriment des pensées, des souvenirs, des sensations. J’utilise le processus de recouvrement et d’effacement, de surimpression ou de dissimulation, d’accumulation et de dispersion sur une surface dans laquelle les contrastes s’expriment.

La définition d’une gamme chromatique peut-être un point de départ. La composition se définit ensuite avec avec un jeu de formes et de couleurs, des matières lisses, rugueuses, des transparences, des opacités, des courbes, des angles, des creux et des reliefs, de nombreuses superpositions. Je laisse toujours une surface qui montre les couches d’encre initiales, souvent très fluides et libres.

La peinture est mon moyen d’expression et elle reste mon sujet principal. Elle est à la fois illusion et réalité, sensation et connaissance. Au fond de ma réflexion : l’imaginaire et son rapport avec le réel.

« Mais que l’on plonge la main dans le miroir, que l’on remue cette eau et l’ombre des oiseaux et celle des fruits se mêlent. » Yves Bonnefoy (Lumière et nuit des images).

 

I use pigments in high doses. I create paintings in several thin layers of ink and paint that superpose with transparent areas. I add pictorial elements,  erase them or transform them until I obtain what I want to show : a rich picture in shapes and colors. 

I add and I subtract shapes and colors, traces remain. These confront, meet, overlap or are juxtaposed to compose an imaginary « landscape », false and fictional.

Extraordinary, these universes are sometimes inhabited by human or animal figure.

No narration, just a window opened in front of a place where you can decide to go to. Illusion is the painting, illusion is the color, illusion is the representation.  I work with the impalpable to make visible what it is not. It is a head spin in which I let myself get carried away and maybe take you on this trip…