Couverture FB Oct 2017

Je peins des espaces imaginaires, graphiques et picturaux.

Si l’on peut parler de « paysages », ceux-ci sont alors intérieurs et personnels. Métaphoriques, ils expriment des pensées, des souvenirs, des sensations. J’utilise le processus de recouvrement et d’effacement, de surimpression ou de dissimulation, d’accumulation et de dispersion sur une surface dans laquelle les contrastes s’expriment.

La définition d’une gamme chromatique peut-être un point de départ, la flaque toujours un commencement. La composition se définit ensuite avec avec un jeu de formes et de couleurs, des matières lisses, rugueuses, des transparences, des opacités, des courbes, des angles, des creux et des reliefs, de nombreuses superpositions. Je laisse toujours une surface qui montre les couches d’encre initiales, souvent très fluides et libres.

La peinture est mon moyen d’expression et elle reste mon sujet principal.  Elle est à la fois sensation, intuition et connaissance. Elle est mon moyen d’interroger  l’imaginaire et son rapport avec le réel.

« Mais que l’on plonge la main dans le miroir, que l’on remue cette eau et l’ombre des oiseaux et celle des fruits se mêlent. » Yves Bonnefoy (Les raisins de Xeuxis, La vie errante)

I paint imaginary and graphic spaces.

If we can call them « landscapes », then they are interior and personal. Metaphorical, they express thoughts, memories, sensations. I use the process of recovery and erasure, overprinting or concealment, accumulation and dispersion on a surface in which contrasts are expressed.

The definition of a chromatic scale may be a starting point. The composition is then defined with a set of shapes and colors, smooth, rough materials, transparencies, opacities, curves, angles, hollows and reliefs, many overlays. I always leave a area that shows the initial layers of ink, often very fluid and free.

Painting is my medium of expression and it remains my main subject. It is at once sensation, intuition and knowledge. It’s my way to question the imaginary and its relationship with the real.